Comparer les prêts 2019

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Il est intelligent de comparer les prêts personnels.

 


 

Prêts bancaires en France

En demandant un prêt, on a la possibilité d’obtenir des liquidités supplémentaires qui peuvent être utilisées pour couvrir des dépenses supplémentaires, pour réaliser des projets ou pour faire face à des situations d’urgence. Outre le choix de la meilleure solution de financement, l’une des principales préoccupations des épargnants concerne le moment du déboursement du prêt et combien de temps il faut attendre pour obtenir le montant d’argent requis.
 
En France, un prêt peut être consenti à toute personne âgée de 18 à 70 ans et n’est pas lié à une garantie, c’est-à-dire à la présentation du nantissement et des droits hypothécaires. Les personnes qui ont les meilleures chances d’obtenir un prêt sont celles qui remplissent leurs obligations mensuelles, comme les factures et les loyers, ou les clients qui peuvent prouver leur capacité à rembourser le prêt en soumettant leurs fiches de paie.
 
Aujourh’hui, les offres se multiplient et les délais d’approbations diminuent : un prêt peut être désormais accordé en ligne en quelques minutes, et le client n’a qu’à choisir l’offre qui lui convient.
 
Bankweb prets
 

Conditions pour l’octroi d’un prêt en France

Pour augmenter les chances d’avoir un prêt, il y a des critères que la banque prend au sérieux. Pour éviter les mauvaises surprises, voici une liste des points à ne pas négliger avant de faire une demande de prêt en France.
 
La stabilité professionnelle
Plus que jamais, les banques en France sont attachées à la stabilité professionnelle : les contrats à durée indéterminée et l’ancienneté sont devenus les nouvelles conditions d’accès au crédit. Dans le cas des indépendants et des professions libérales, il est conseillé de donner les deux ou trois dernières années du budget.
 

Les comptes en rouge

Avant de prendre la décision d’accorder ou non un prêt, la banque en France fait une étude sur la situation financière de celui qui veut emprunter. Il est donc conseillé de ne pas avoir un compte en rouge au cours des deux ou six derniers mois précédant la demande du prêt et, si possible, d’avoir remboursé tout crédit à la consommation : Si la personne est intouchable sur ce point, elle lui sera non seulement plus facile d’obtenir un crédit mais aussi de négocier un bon taux avec la banque.
 

Le suivi de la capacité d’endettement

C’est quasiment la règle la plus connue des emprunteurs, celle des 33 %. Le taux varie d’une banque à une autre et selon le dossier, mais en général le montant du prêt ne doit pas dépasser le tiers du revenu net du débiteur. Si, dans le passé, les banques se sont montrées maniables à cet égard, cette règle est désormais strictement appliquée, même pour les revenus les plus élevés.
 
L’épargne régulière avant la demande du prêt
Comme le revenu du futur débiteur, la banque sera sensible à sa capacité d’épargne : Certaines
banques préféreront prêter à un client qui, même sans avoir un revenu élevé, peut épargner régulièrement, quoique peu, par rapport à un autre qui gagne plus mais qui se retrouve avec un compte rouge tous les quinze du mois… Il est conseillé de retarder la demande de prêt afin d’avoir le temps d’améliorer les qualités d’épargnant.
 
Prets
 
Faire attention aux documents manquants
Soumettre une demande complète au banquier est essentiel : remettre la moitié des documents nécessaires ou envoyer des bulletins de paie ou des relevés de compte en retard pourrait irriter l’interlocuteur et donner l’impression de ne pas être fiable.
 
Réduction de la durée du prêt
Le risque assumé par la banque augmente avec la durée du prêt qu’elle accorde. Il est donc conseillé de raccourcir la durée. Un an ou deux peuvent suffire. Il s’agit d’une solution plus attrayante qui peut s’accompagner d’une légère baisse des taux d’intérêt.
 

Prêt Personnel et engagement du client

Un contrat de prêt personnel doit contenir certains paramètres précis établis par la Banque de France, tels que la somme, le nombre et l’échéance des versements à payer et le taux d’intérêt appliqué. Parfois le client peut se trouver incapable d’honorer ses engagement envers la banque. Voici les procédures et les cas fréquents que le client peut rencontrer et les précautions qu’il doit entreprendre :
 

Prêt personnel et retard ou non-paiement d’un versement

En cas de non-paiement ou d’interruption des versements, l’emprunteur signalera le prêt aux autorités centrales de protection du crédit et de gestion des risques et en informera les banques et le système financier. De plus, des intérêts et des frais seront payés, ce qui augmentera le montant.
 

Prêt personnel et récession du contrat

L’emprunteur peut toujours exercer le droit de résilier le contrat. La remise en question du consommateur, sans avoir à l’expliquer à la banque ou à l’institution financière, n’entraîne pas de frais si le droit est exercé dans les jours suivant la signature et de la manière décrite dans le contrat.
 
Prêt personnel et remboursement anticipé
Le prêt peut toujours être éteint avant l’extinction du contrat conformément aux procédures établies par la loi. Dans ces cas, le client doit procéder au paiement des versements restants avec l’application de quelques frais.
 
Prêt personnel et protection
La protection la plus efficace dans les situations difficiles et pour couvrir les événements imprévisibles pour l’emprunteur et sa famille est l’assurance-crédit. Les personnes physiques âgées de 18 à 70 ans peuvent être assurées.
 
Prêt personnel et critères d’évaluation
Le meilleur instrument pour maintenir l’insolvabilité en dessous d’un seuil de risque pour les établissements de crédit est la notation du crédit, c’est-à-dire un ensemble de données statistiques sur la base desquelles la fiabilité du créancier est vérifiée. Si le créancier est en retard de paiement ou est insolvable, la possibilité de recevoir un prêt est plus faible et, dans certains cas, le transfert d’un cinquième du salaire est utilisé.
 
Relation entre la banque et le client
Les banques en France agissent presque de la même façon que toutes les banques au monde. S’il y a aujourd’hui plusieurs offres par divers institutions bancaires, c’est juste pour la concurrence et l’acquisition de nouveaux clients : Des clients en quête de gain ”utopique”!